A propos du son...
L’acoustique est la science qui étudie les phénomènes liés à la propagation du son et à sa déformation.


Petit rappel

Un son est crée par la vibration d’un corps solide (une corde, un diapason, une membrane de haut- parleur). L’onde crée par cette vibration se propage dans l’espace et rencontre des obstacles qui vont la dévier, la dénaturer, l’amplifier, voire l’absorber.

Quand au bruit (dont nous sommes les victimes) il s’agit d’un mélange confus de sons qui se transmet par tout support existant.

Il se propage via les corps durs : un mur, une cloison, une surface métallique (pour les bruits d’impact, les trépidations), grâce à l’air enfin (pour les bruits aériens).

Comment maîtriser le bruit? Comment éviter les nuisances sonores? Comment créer un univers dans lequel le son retrouve toute sa dimension?

Notre métier d’acousticien relève ces défis quotidiennement. Encore faut-il savoir quels sont nos besoins... (voir rubrique suivante).

 

 

Quelques informations supplémentaires... A bas les idées reçues !
Le son : sa fréquence...

Des plus graves aux plus aigus, chaque son a sa fréquence...
Cette dernière est exprimée en Hertz (Hz)
L'oreille humaine perçoit des sons dans une plage comprise entre 20 et 20 000 Hz.
Les infrasons (-moins de 20hz) et les ultrasons
(+ de 20 000 hz) sont les extrêmes de cette plage
et, si nous ne les percevons pas, d'autres espèces
s'en servent pour communiquer...

Le son : son niveau

Question de logique... plus le bruit augmente,
plus la vibration de l'air exerce une pression
de plus en plus importance sur notre oreille...
Si le bruit augmente trop, cela peut même nous blesser.
Au-delà de cet extrême, entre le bruit le plus tenu
et celui qui nous agresse, le rapport est d'un million!
Aussi, plutôt que de rentrer dans des calculs savants,
nous dirons que la mesure, le niveau de bruit, est exprimé
en Décibels (les fameux dB).
Puisque l'oreille est plus performante dans les fréquences moyennes, le niveau est exprimé en dB (A).
C'est cette unité qui régit toute la réglementation et tout calcul.

Petite anecdote :

Si le son d'une trompette est de 60 dB, le fait de rajouter une autre trompette ne double pas le nombre de dB!
Le résultat est seulement de 63 dB.
Avant de doubler le nombre de décibels il faudra
donc rajouter un nombre considérable de musiciens!...


 

 

Isolation acoustique ou correction acoustique?
Ne confondons pas isolation acoustique et correction acoustique.

L’isolation acoustique répond à une exigence : se protéger du bruit ambiant pour créer un lieu le plus isolé possible de toute pollution sonore extérieure.

Cas typique
de mauvaise isolation acoustique
:

Chez vous...
Votre voisin de palier est trop bruyant... vos voisins du dessus n’ont toujours pas changé leur parquet... Que faire?

Au travail...
Il est essentiel que l'opérateur d'une machine outil soit protégé d'une manière ou d'une autre (casque de protection, salle de contrôle) des nuisances sonores générées par la machine.

La surdité est une des premières maladies professionnelles!

La correction acoustique, au contraire, doit corriger de façon harmonieuse et en fonction d’un besoin précis (salle de conférence, salle de théâtre, studio d’enregistrement) les altérations naturelles ou accidentelles (réfléchissement par les obstacles) subies par le son.

Autre exemple :
Assis dans les derniers rangs d’une salle de concert vous n’entendez que les sons graves, la mélodie et le chanteur sont inaudibles. Dommage...

Un ingénieur du son, dans un studio doit entendre le son qui sera gravé sur le support final et non les déformations causées par une mauvaise acoustique, des matériaux inadéquats.

Dans ces deux cas notre métier d’acousticien fait appel à des techniques et à des solutions spécifiques.

Dans ces deux cas notre métier d’acousticien fait appel à des techniques et a des solutions spécifiques.

Consultez-nous...

 

 

Les nuisances sonores
Nous distinguons principalement quatre environnements :

Les nuisances domestiques :
Ce sont les nuisances causées par votre voisinage proche dans le cas d’un immeuble collectif.
Bruits au travers des parois, des planchers, des parties communes de l’immeuble.
En fonction de l’âge de votre habitation et des réglementations alors en vigueur lors de la construction, ces nuisances sont plus ou moins importantes. Mais il y a des solutions...


Les nuisances d’environnement :
Les bruits causés, par exemple, par la présence d’immeubles proches, par les maisons voisines dans les zones pavillonnaires.
Les immeubles sont-ils trop proches les uns des autres, trop hauts? Les maisons d’un lotissement sont-elles bien disposées? Les espacements sont-ils respectés? Comment agir?


Les nuisances de site :
Les bruits causés par la présence proche d’installations industrielles, commerciales, d’aéroports, d’autoroutes sont aujourd'hui particulièrement surveillés. Ces nuisances, importantes, sont génératrices de problèmes sérieux et complexes, à étudier au cas par cas.
La réglementation, particulièrement drastique aujourd’hui, tente d’apporter des solutions.
Qui contacter?


Les nuisances dans les locaux industriels et commerciaux
Tous les bâtiments dans lesquels le bruit est induit par les machines de production, les appareils de fabrication font l’objet d’études particulières. L’inspection du travail et les normes mises en place sont utiles à la protection des individus travaillant dans ce type d’établissement.

Pour chacun de ces cas la réglementation évolue et des textes législatifs sont là pour nous aider dans nos démarches (voir rubrique juridique).